Les traitements contre la transpiration excessive

femme sans transpiration excessiveIl existe des traitements et des solutions pour traiter l’hypehidrose localisées, qui sont plus ou moins agressives.

En revanche, l’hypehidrose généralisée ne peut être traitée que par une thérapie médicamenteuse qui va stopper la transpiration excessive. Ce sont les médicaments à effets anticholinergiques tels que l’Oxybutynin, la Propanthéline ou la Benztropine. Cependant, ces molécules possèdent des effets secondaires plus gênants que la transpiration excessive elle-même, et c’est pourquoi elles ne sont que très rarement utilisées.

Nous allons à présent voir les solutions qui existent contre la transpiration excessive localisée.

 

Le chlorure d’aluminium

Le chlorure d’aluminium, auxquels on va ajouter six molécules d’eau, est la solution la plus simple et la plus utilisée dans le traitement de la transpiration excessive. Cependant, les déodorants, anti-transpirants, ou crème contiennent trop peu de cette molécule (10 à 20%) et ne sont efficace que dans la lutte contre une transpiration normale. Les préparations efficaces doivent contenir 30 à 50% de chlorure d’aluminium, mais leur utilisation est actuellement déconseillée en France, par principe de précaution, puisqu’il existerait un risque associé de cancer du sein. Il est d’ailleurs impossible de trouver ce type de produits dans nos supermarchés.

 

L’ionophorèse

Ce traitement est instauré chez les personnes dont le traitement au chlorure d’aluminium concentrés est inefficace. Il doit être réalisé chez un professionnel puisqu’il nécessite une machine complexe et couteuse. Le principe consiste à faire circuler un courant électrique léger dans des bacs remplis d’eau, dans lesquels le patient trempe ses mains et/ou ses pieds (selon la zone à traiter). Le protocole de traitement exige entre trois et cinq séances d’environ dix minutes par semaine, jusqu’à ce que le patient soit satisfait du résultat. Mais ce traitement n’est pas définitif : il est nécessaire de réaliser quelques séances d’entretiens afin que l’hyperhidrose ne réapparaisse pas. Les scientifiques pensent que le courant électrique bloquerait les canaux des glandes sudoripares, qui ne pourraient donc plus sécréter de sueur.

Ce traitement est efficace et ne présente a priori aucun danger. Il peut être réalisé chez un dermatologue ou un kinésithérapeute.

 

Le botox

La toxine botulique, plus communément appelée Botox est un traitement sans danger qui peut s’avérer très efficace chez les personnes résistantes au traitement par chlorure d’aluminium. Cependant, ce produit, en tenant compte de l’intervention du praticien, est assez onéreux, et tous le monde ne peut pas se le permettre.

Il est très utile pour traiter la transpiration excessive des aisselles. Le médecin repère tout d’abord grâce à un test à l’iode les zones précises de l’aisselle qui sont concernées, puis il injecte en moyenne dix doses de botox par aisselles. Son utilisation est tous de même déconseillé dans le traitement d’une transpiration excessive des mains ou des pieds, car il peut entraîner des faiblesses musculaires handicapantes. De plus, l’importante taille de la zone à traiter implique des doses importantes, et le prix qui va avec.

Ces injections ne sont pas douloureuses, et pour les plus sensibles d’entre nous, une crème anesthésiante type EMLA pourra être utilisée. La transpiration diminuera deux jours après l’injection, et l’effet sera complet dans le mois qui suit l’injection. Cependant, ce traitement n’est pas permanent, et environ touts les sept mois, il faudra réaliser de nouvelles injections.

Les injections de Botox ont récemment obtenues l’AMM (autorisation de mise sur la marché) de l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) pour traiter l’hyperhidrose.

Cependant, ce produit est contre-indiqué chez les patients ayant une myasthénie, associé à certains antibiotiques, et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

 

La chirurgie

Cette solution peut être envisagée en dernier recours. Elle consiste à retirer les glandes sudoripares qui sont la cause de la transpiration excessive chez le patient.

Elle est efficace, définitive, sans danger, et son effet est immédiat. Le chirurgien retire les glandes eccrines qui sont situées sous les aisselles dans la plupart des cas.

This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

2 Responses to Les traitements contre la transpiration excessive

  1. Alexandre says:

    Personnellement, je n’aime pas tout ce qui est traitement chimique. Je considère qu’il faut les envisager que comme dernière possibilités si tout le reste n’a pas fonctionner.

  2. Sandra says:

    A vrai dire, je préfère les solutions plus soft. Surtout en ce qui concerne la chirurgie, c’est le genre de trucs à n’utiliser que lorsque rien d’autres n’a marché

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>